LE SKATE EN « LANDIFORNIE »

Avec un des climats les plus agréables, « La Californie française » est l’endroit rêvé pour tous les amoureux de la glisse. De Biscarrosse à Labenne, le choix des spots est multiple et l’ambiance toujours portée sur la bonne humeur. Ce département s’est fait un nom grâce à au surf. La qualité des vagues et la diversité des spots font des Landes un passage incontournable pour les glisseurs du monde entier. Depuis quelques années, le skate commence à occuper une place prépondérante dans cette région, grâce à l’investissement des communes pour la construction de nouveaux skateparks. En voici quelques-uns :

Mimizan

Situé à quelques minutes de la plage, ce skatepark d’une superficie de 1400m² date de 2015. Il se compose d’un bowl profond représentant une piscine à fond rond de type « trou de serrure  », ainsi qu’une grande « place  », des marches, des rails, des pyramides, une très longue table à manual, des rebords, un volcan et un pole jam très vertical. Cet espace est connecté avec un « city-stadium  », des cages de football et des paniers de baskets. Ses atouts : plusieurs activités et types de sports, une superficie importante (flux de lignes sans perte de vitesse), diversité des modules.

Vielle Saint-Girons

© Jeff Ruiz

ce skatepark en béton de 500m² est situé dans le bourg, au centre sportif. Il possède un bowl en trèfle exceptionnel avec une margelle, qui fait penser aux piscines américaines, une valeur historique pour tous les skateurs ! L’espace de street est composé d’un long trottoir, d’une flat barre, d’un transfert, d’un mur et d’une courbe. Elle est très resserrée et rapidement saturée de monde, mais très agréable à rider, car les lignes sont sans cesse relancées par la courbe du fond.

Vieux-Boucau

Situé près du complexe sportif, au nord du bourg, ce skatepark de 550m² en béton date de 2011. C’est un des parcs du sud-ouest qui ne possède pas de bowl. Il économise une grande superficie pour l’espace de street, composé d’un rail et d’un trottoir en bordure de plan incliné, d’une pyramide, d’une table à manuels avec une plaque de barre, d’un volcan, de multiples plans inclinés, ainsi que d’une courbe avec une margelle. Son point fort : la relance. En effet, avec les plans multiples inclinés et les courbes, les lignes sont facilement réalisables. Idéal en fin de journée, après une grosse journée d’été. Seul bémol : pas assez incliné pour se poser facilement sur le rail ou sur le trottoir.

Soustons

© Jeff Ruiz

Un exemple-type de skatepark à part. Les créateurs ont réussi à mélanger street et bowl, appelé « fossé  » et plaisant à rider. Cependant, ce parc est petit : 430m². Le fossé prend quasiment la totalité de la superficie. Ce bowl possède une extension, un mélange de courbes avec des copings ainsi qu’un plan incliné, un trottoir en sortie de plan incliné, une plaque de barre, un frein à main et une grosse table à manual en sortie de plan incliné. Il propose aussi 3 petites marches avec un rail incliné. Points positifs : son originalité et son cadre, juste en face du lac de Soustons, aux magnifiques paysages !

Saint Paul les Dax

À l’écart de la côte, collée à Dax, la ville propose un skatepark de 420m² avec un petit coin sympathique, idéal pour se familiariser avec les courbes. Aucun espace street, mais une plaque et un trottoir, c’est déjà ça ! Ne garantit pas les journées de skate extrêmes : parfait pour commencer à carver et apprendre des tricks au copains vu la petite taille du bowl.

© Jeff Ruiz

Saubion

Construit en 2009 dans un petit village typique des Landes, ce skatepark de 380 m² est une valeur historique pour tous les skateurs du coin. C’est le premier d’une longue série de parcs extérieurs en béton. Il a motivé toute une génération de jeunes à faire du skate. Situé à quelques minutes de Seignosse, Angresse et Capbreton, il est le point de RDV de beaucoup de skateurs. De nombreuses courbes, dont un petit bol, quatre bordures, une barre plate et un mur ; tout a été réalisé parallèlement. Ne demande pas énormément d’efforts pour profiter de ses qualités. Idéal pour les sessions d’été au coucher du soleil.

Saint Vincent de Tyrosse

© Jeff Ruiz

Ce skatepark ouvert en 2017 se situe juste en face du lycée Sud des Landes et fait 520m². Limite par les courbes, il propose toujours une relation pour continuer ses lignes. Excellente pyramide annexée par un trottoir arrondi, un trottoir et une barre plate arrondie en sortie de plan incliné, ainsi qu’un ensemble imposant de 7 marches avec un rail et un arrêt en descente. C’est un excellent skatepark, qui montre que la société de Jean-Baptiste Picot a pris de l’expérience pendant toutes ces années. Points positifs : l’excellente pyramide et les traits en face.

Benesse-Maremne

Situé juste à côté de Capbreton, ce village de passage propose juste un bowl en trèfle avec un coping en margelle qui est parfait. Construit en 2013 et faisant 220m², il fait penser à la piscine américaine des années 70-80, qui a permis à une génération de skateurs de commencer à courir les courbes.

Seignosse

© Jeff Ruiz

C’est le plus récent (inauguration le 21 Juin 2018, lors du Go Skateboarding Day et de la fête de la musique) et de loin du plus technique de la région. Situé dans le bourg, juste à côté des terrains de foot et de l’Etang Blanc, il fait 750m². Comparé à ses prédécesseurs, ses modules sont tous plus hauts et plus longs. Equipé de 3 rails, d’un ledge et de trottoirs à slappy, il est entouré de courbes qui permettent toujours de se relancer pour continuer sa line. Gros points positifs : les rails, tous très différents. De plus, toutes les courbes sont très bien placées et permettent de sans cesse prendre de la vitesse. Pour chercher la petite bête, disons que cela reste un petit skatepark assez étroit, qui arrive vite à saturation.

Capbreton

Un des plus gros projets de Hall04 & Cie dans les Landes. Appelé « Capzoo  » ce skatepark de 650m² est le plus populaire, fréquenté par tout type de skateurs, confirmés ou débutants. Situé juste en face du collège Jean Rostand, sur le boulevard des cigales menant à Hossegor, il est à proximité de tout. Il possède de nombreuses bordures, une barre plate, une main courante, deux ensembles de marches, un volcan, un « chapeau chinois  » avec une main courante et un trottoir, ainsi qu’un bol. Il mélange des modules faciles à skater et d’autre plus imposants. Côtés positifs : la diversité des modules ; tout est présent, que ce soit un bol ou encore une rue d’espace très complète. De plus, l’ambiance est unique : un parc vivant, où règne la bonne humeur. Enfin, est prévu un projet d’agrandissement de 2000 m² avec un « pumptrack  », qui relierait l’ancien skatepark au nouveau…

© Jeff Ruiz

Labenne

Placé à côté du zoo de Labenne, il a été construit en 2010 et mesure 410 m². Il est équipé d’un bol imposant, excellent quand on commence à maîtriser la courbe et d’une partie street. Depuis peu, un « pumptrack  » a été ajouté pour l’agrandir. Un espace excellent pour commencer à pomper dans les courbes et pour muscler ses cuisses.

Saint Martin de Seignanx

Situé en face du Super U, ce parc de 550 m² a été construit en 2016. Doté d’une belle partie street, il fait surement partie des meilleurs de la région. Comportant de nombreux rails et trottoirs, il est excellent pour enchaîner les lignes dans la partie street et être toujours relancé par les courbes, placées à l’extrémité du skatepark. Le bowl est quant à lui très amusant et facile à rider. Contrairement à celui de de Benesse-Maremne, il est bien plus petit et possède un coping en métal et non une margelle, ce qui facilite les tricks au coping. Les côtés positifs : l’enchaînement de rails et de curbs, qui permettent d’enchaîner les lignes, de plus en plus vite sans demander d’effort et sans prendre de gros risques !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    quis, Praesent ut odio elementum facilisis in Nullam