Le SANTOCHA-CAPBRETON SURF CLUB

08-08-2019 - Les clubs landais

Plonger dans l’histoire du Santocha Capbreton Surf Club, c’est plonger dans l’histoire du surf en France et remonter aux premières heures du surf landais…

A l’époque, ni leash, ni dérives, ni véritables planches en résine. Les jeunes commencent sur des Morey Boogie ou de rares planches d’occasion. Pas non plus de téléphone mobile ou Internet… ils s’appellent avant de partir surfer, passent les uns chez les autres… La plage de la Savane devient vite LE LIEU de rendez-vous de tous.

En 1975, Pierre Marraud Des Grottes (fraîchement sorti de l’armée), François Xavier Pacou, Françis Treilh, Desbies et Dassé décident de créer le Santocha Surf Club. Son nom est tiré d’un des premiers films de surf qu’ils avaient pu voir, Forgotten Island of Santosha. D’autres capbretonnais les rejoignent très vite : Pierre Monge, Jean-Louis de Laporterie, André Borde, Philippe Labat, Jacques Vives…

Un local est mis à leur disposition sur le haut de la plage, les trips surf commencent, le niveau des jeunes augmente et les premiers podiums établissent un peu plus la réputation du club. Se sont illustrés des membres comme Pierre Agnès (capitaine de l’équipe de France de surf dans les années 80, participation aux championnats du monde en 1986 à Newquay…), Paul Merceron (plusieurs fois champion de France), Daniel Germain, Philippe Toulan, Petit Jean Sarthou, Vincent Verdier ou encore Nathalie Grison.

Les années 1980 apportent la musique punk et autres dérives… Certains se rebellent contre la société, d’autres deviennent les acteurs incontournables de la surf industrie. Au milieu des années 90, le Santocha Surf Club est trop rock’n’roll pour s’adapter au surf business. Les champions étaient jusque-là des passionnés de glisse, pas des athlètes. Cela va changer avec les enfants de la première génération de surfeurs.

En 1997, quelques membres du Santocha Surf Club (Philippe Gelez, François Caussèque, Pierre Agnès, Pierre Servary…) décident de créer une structure : le Capbreton Surf Club. Une volonté : encadrer les jeunes et, pourquoi pas, former des athlètes. C’est ce qui s’est notamment passé pour Fabrice Gelez. Au Santocha, ce sont Benjamin Foulet, Baptiste Causseque et d’autres qui brillent. Au Capbreton Surf Club, également d’excellents compétiteurs : Arnaud Darrigade, Yann Martin, Rudy Maréchal, Benjamin Pilon…

En 2010, les deux clubs se retrouvent voisins. En 2012, le Santocha Surf club subit son manque d’adhérents. Une nouvelle équipe est mise en place. 5 ans plus tard, mission accomplie : le club propose entraînements à l’année et cours de surf en saison, en plus de la location de matériel. Il crée en 2014 une section skateboard, pour développer la pratique locale sur le skatepark, nouvellement créé par la commune.

En décembre 2017, face à la situation financière critique du Capbreton Surf Club et à la multiplication des écoles de surf privées, la réunification des deux clubs semble logique. La fusion se fait en 2018 : le SANTOCHA CAPBRETON SURF CLUB voit le jour et la plage de la Savane est officiellement baptisée plage du Santocha.

Aujourd’hui, cette nouvelle structure animée par 5 salariés accueille plus de 130 enfants en entraînement à l’année, donne des cours de surf à de nombreux estivants en saison, mais aussi des cours de skate. Ce sont maintenant 3 générations de surfeurs qui se côtoient au sein du club, une très grande famille de plus de 400 membres, très attachée à la sécurité des enfants.

SANTOCHA SURF CLUB
3 rue de le savane Plage du, Santocha, 40130 Capbreton
06 43 92 98 86
www.santocha.org
Facebook : SantochaCapbreton

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Nullam suscipit ipsum velit, elit. Lorem id, dapibus Phasellus nunc adipiscing sit