[LA DUNE] Un rempart naturel

09-08-2019 - Éco-Environnementale

Les milieux littoraux et dunaires subissent de multiples pressions : action de la mer, effet du vent, impact des activités humaines… Préserver les dunes c’est conserver un patrimoine biologique, paysager et esthétique rare.

L’OYAT

Les forestiers utilisent l’Oyat pour piéger le sable car c’est l’une des rares plantes qui pousse sur la dune blanche. Seul, l’Oyat est assez fort pour survivre à l’ensablement et au sel.

LES GANIVELLES

Ces petites barrières en bois (ganivelle) sont installées sur la partie la plus instable de la dune. Cette palissade suffit à provoquer une forte diminution de la vitesse du vent qui la traverse et piège le sable pour reconstituer la dune.

L’ESTRAN (1)

Situé entre les limites de la marée basse et de la marée haute, ce milieu est alternativement découvert et recouvert par la marée. La pêche à pied qui y pratiquée est réglementée afin de préserver les espèces végétales et animaux.

LA DUNE GRISE ET LA FORÊT (2)

La dune grise ressemble à une pelouse où les plantes qui y vivent sont rares et fragiles et résistent mal au piétinement. Des clôtures sont installées pour protéger ce milieu naturel.

LA FORÊT DUNAIRE (3)

Les forêts dunaires ont été plantées voilà un siècle et demi pour arrêter la progression du sable porté par le vent sur les terres habitées. Au bout de 80 ans, les forestiers de l’ONF procèdent au renouvellement des arbres.

LA PLAGE (4)

Pour garder nos plages propres, ne laissez pas vos déchets sur place. Mais une plage propre n’est pas une plage sans vie ! Les algues, les débris de bois et d’animaux morts forment la “ laisse de mer” qui nourrit et protège les plantes et les animaux vivants sur la plage.

LA DUNE BLANCHE (5)

La dune blanche se forme à partir de la “laisse de mer”. Plus en retrait, elle est dite mobile car elle évolue selon les tempêtes, les courants, etc. C’est une “digue naturelle” composée de sable et de plantes qui diminue l’impact de l’érosion marine. Il est important de bien rester sur les chemins prévus et de ne pas franchir les clôtures pour la préserver.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    ultricies ut Phasellus quis Donec consectetur fringilla risus